02 octobre, 2010

Persée-14

Il me reste encore quelques pages de Persée & Méduse dans les cartons...
Troisième page, avec visite chez les grées, traitées selon la classique règle: une petite grosse, une moyenne, une grande maigre.

14 commentaires:

j.etienne a dit…

Un plaisir!très expressif,chouettes simplifications des visages(du héros notamment)et beaux contrastes.
Je savais pas qu'elles avaient ce nom les trois "graces".Elles apparaissent aussi dans "Hercule"où elles se partagent un unique oeil.

pierre braillon a dit…

Salut toi,

toujours aussi content de te lire.
Oui, ce sont les mêmes dans Hercule- je ne pourrais plus te redonner l'origine exacte de ces soeurs, mais ce sont des sortes de demi-dieux, je crois- plus ou moins cousines des gorgones, c'est pour cela que Persée s'adresse à elles. Les trois sorcières chez Shakespeare viennent de là aussi, non ?

Ici aussi il y a l'histoire de l'oeil unique. Je n'avais pas envie d'en faire des cyclopes, j'ai donc caché à chaque fois la cavité occulaire qui ne sert à rien derrière une mèche de cheveux. La boule que Persée tient délicatement, c'est justement cet oeil. Bon, pas forcément évident sans le texte, donc.

Merci pour tes compliments.

Anonyme a dit…

On retrouve également toutes ces créatures (Persée, Méduse, Furie, Satyre, Athéna et plein d'autres) dans "Percy Jackson, le voleur de foudre" qui rend accessible une partie de cette mythologie. Vous avez déjà parlé du "Choc des Titans"...
Ce sont des sujets passionnants et les illustrations (ou images d'ailleurs) sont assez libres, ce qui doit être à la fois grisant et stressant !
Il me plait de regarder vos personnages, ils ont le visage unique de leur créateur !

Anonyme a dit…

J'ai oublié de mentionner "Le Labyrinthe de Pan" qui est une véritable chef d'oeuvre... il est question d'autres créatures, mais il fallait que j'en parle :o)

pierre braillon a dit…

Cher Anonyme,
c'est extrèmement gentil, mais je crois que ton jugement est un peu voilé, je ne crois pas que mes créatures aient quoi que ce soit d'uniques, elles arpentent des chemins de traits fort balisés. De toute façon, peut-on décider d'être original ? Voilà une question (celle de l'originalité, ou du style ) que je ne me pose pas du tout.

J'ai entendu du bien, à droite ou à gauche de Percy Jackson, je ne sais pas si tu parles du livre ou de son adaptation au cinéma. Il faudra décidément que j'y consacre une ou deux heures perdues, si j'en trouve (tu me diras, elles ne seront plus guère perdues alors !)

J'ai toujours aimé les récits mythologiques, c'est toujours le genre d'imagerie qui m'a attiré, et qui m'a "parlé", je ne me sens vraiment pas un dessinateur du "réel". Je trouve souvent dans la traduction mythologique d'un trait humain plus de force et de justesse que dans les alambiqués portraits "psychologiques" qui seraient l'idéal pour parler de l'intériorité humaine.

Forcément, je trouve effecivement mon bonheur dans l'imaginaire de Guillermo Del Toro, qui est un de mes "imageurs" fétiches. Dans un des messages précédents, je parlais d'ailleurs du Labyrinthe de Pan dans un des messages consacré à "La fontaine de Margatte".

Et puis, tu n'es pas si hors sujet que ça, dans le Labyrinthe de Pan aussi, il est question d'yeux baladeurs...

Au plaisir de te revoir en ces pages...

pierre braillon a dit…

Ah oui, un post-scriptum:
On n'est pas si libre que ça, à dessiner ces créatures: elles sont très définies, finalement, depuis le temps qu'elles hantent les images de l'humanité, et puis on est toujours prisonnier de son imagination: on finit souvent par trouver plaisantes des formes de créatures très proches d'anatomies humanoïdes. Ou par emprunter des choses déjà vues ailleurs.

Puisqu'on parlait de Del Toro, il y a dans "Hellboy II" un marché fréquentés par des monstres, ou se déploie un imaginaire assez original dont j'ai été très admiratif. Un personnage par exemple, dont le visage est une sorte de pyramide... étonnant.

Anonyme a dit…

Oui je vois très bien le marché dont vous parlez dans Hellboy II !
Moi je trouve que, en dépit de tous les arguments que vous avancez si justement d'ailleurs, chaque illustrateur, metteur en scène, maquilleur apporte sa touche personnelle. Pour moi, c'est donc forcément quelque chose d'unique. L'originalité ne doit pas être une préoccupation première, c'est certain ! Ce serait un "tue l'art" !

j.etienne a dit…

les 3 vieilles s'appellent
-parques en Latin
-moires en grec
-nornes,dans la mythologie nordique, celles qui sont dans Hamlet,je crois
(source:wikipédia)

pierre braillon a dit…

Ben ça alors !
parce que moi j'ai bien les grées, qui sont les soeurs des gorgones (aussi au nombre de trois...)

>http://leslegendesduhobbit.free.fr/greesgorgones.html

(franchement, peut-on douter d'un site qui s'appelle les légendes du hobbit ? mmh ?)

Pour moi, les parques ce sont ces femmes chargées de couper le fil des vies humaines lorsque leurs destinées sont achevées.

Les grées sont une trinité aussi, mais pas la même il me semble.

Quant aux sorcières de Shakespeare (je crois qu'elle sont surtout dans Macbeth, non ?) je ne sais pas si elles sont directement inspirées de celles dont nous discutons ou pas...

A plus tard maitre Jung !

j.etienne a dit…

ah oui,pardon!c'est Macbeth,bien sûr!
pour le reste j'en sais trop rien.

Anonyme a dit…

http://mythologica.fr/index.html

Un site riche à consulter à volonté !

j.etienne a dit…

jette un oeil sur le blog de stephano Turconi (il est dans ma liste des liens).Il vient d'y publier 3 jolies planches sur l'odyssée...

pierre braillon a dit…

je viens de regarder, je ne connaissais pas son travail (je ne suis pas arrivé si bas dans ta liste de blogs...) j'aime énormément, c'est très beau. SI il faut absolument faire une critique, je trouve que les angles sont tellement arrondis, que c'est presque oculant par moment. Mais les cadrages et les couleurs sont toujours dans le mille. Merci pour la découverte.

pierre braillon a dit…

A Anonyme: merci pour le lien. J'irai le regarder à mes heures perdues...