03 juin, 2009

la fontaine de margatte (9)



J'ai terminé mes crayonnés. Maintenant, la peinture. Etape qui risque d'être plus longue que ce que je pensais, puisque j'ai finalement détaillé les images plus que prévu.

Elaboration de la planche 3, aujourd'hui.

Le gribouillis de mise en scène:


Ce petit découpage est en fait très important. Je me suis aperçu que je m'y réfère souvent, même à la dernière étape du crayonné. Comme j'ai tendance à reprendre et à détailler souvent inutilement les vignettes, ces petits guides jetés- mais qui s'avèrent souvent assez justes- me rappellent constament quelle doit être l'énergie de chaque vignette. Je ne suis pas sûr d'arriver encore à conserver cette lisibilité dans les images finies, mais je crois que mes cadrages s'améliorent grâce à la simplicité de ces petites ébauches, que je me contraint à dessiner en tout petit.

Des dessins préparatoires pour le crayonné:



Et la page crayonnée. Avec un défaut de dessin fréquent chez moi: je me concentre sur le visage, l'expression, je relève le nez, et je me rend compte que le personnage a une tête deux fois trop grosse...



On remarquera entre le découpage et la page crayonnée que j'ai changé le cadrage des cases 2 et 3. Dans ces cases, le lutin confie un secret à Riwallon, qui en rit. Le lutin se sent humilié par cette moquerie (case 3). Au départ, j'ai cadré sur Riwallon, puis il m'a semblé que d'une part, l'entendre rire dans la bulle et voir son visage hilare était redondant. Je ne garde donc que la bulle avec le rire de Riwallon, et je peux montrer le changement d'expression du lutin. D'une case à l'autre, il passe de l'excitation un peu enfantine- il s'apprête à confier un secret, comme s'il offrait un cadeau qui doit réjouir son destinataire- à la vexation de celui dont on refuse de partager la complicité et dont on ignore l'offrande.
D'autre part d'un point de vue plus moral, je crois que je préfère me situer, à ce moment, et le lecteur avec moi, du coté de l'humilié. Cela souligne la désinvolture et l'arrogance de Riwallon.

A suivre...

7 commentaires:

j.etienne a dit…

ben dis-moi,Pierre,ça m'a l'air d'être du super boulot tout ça!
style anime-tout ce que j'aime.
Moi qui suis assez nul en chevaux, je suis épaté par ton système graphique.
La j'ai une charette mais je reviendrais m'attarder plus longuement.

Anonyme a dit…

Moi j'adore l'escargot sur la corne du lutin, qui suit son humeur, un détail, mais jadore!
GP

pierre braillon a dit…

Hey salut toi !
tu me prêtes encore des subtilités que je n'ai pas vraiment cherchées... je ne crois pas avoir illustré l'escargot selon l'humeur du lutin, mais maintenant, je vais essayer de le faire.
Par contre, tu verras que cet escargot réapparait à un moment, j'espère de manière appropriée.
Tu me diras si ça fonctionne quand la page sera en ligne...
Je vais essayer de voir si j'arrive à lui donner une humeur, à cette bête à corne.

Mais par principe, c'est vrai que j'aime dans mes images, raconter parfois l'"histoire dans l'histoire" d'un personnage secondaire, ou à l'arrière plan.

Dans ces pages, on peut aussi s'interesser au destin du sanglier poursuivi à la première case.

Et...le diable et dans les détails. C'est bien d'adorer les détails, c'est quand même à ça qu'on voit la précision de la vision d'un auteur. Je ne dis pas que c'est mon cas ! Mais c'est quelque chose que j'admire chez bien des artistes.


Il faudra parler de ça une fois...

Quoi qu'il en soit, l'escargot, c'est vraiment l'animal totem du moment, à la vitesse ou j'avance...

pierre braillon a dit…

Bis !
J'ai compris, c'est le regard de l'ezcargot à l'avant dernière case. Je crois que c'est la seule dans laquelle j'ai peint ces yeux.
Peut-être que c'est marrant, effectivement. Je ne suis pas sûr qu'on les verra dans les pages imprimées, vu le format, mais je vais essayer de les ajouter partout où c'est possible.

Anonyme a dit…

oui, c'est ça l'ezcargot!

pierre braillon a dit…

oh ben grotte alors.

pierre braillon a dit…

Etienne: très très honoré de ta visite. Merci de me prêter des qualités dans le dessin des chevaux, je suis absolument nul moi aussi dans ce domaine, en fait. J'ai des dizaines de croquis pour le prouver. Quant à toi, ne fais pas le modeste, les chevaux dans Gargouilles sont très bien.
Au plaisir de te revoir dans le coin.