15 décembre, 2010

alionouchka et son frère Ivan (4)

Oui, le marchand conclut, et nous avons une scène citant un célébre film français des années 60. Saurez-vous retrouver lequel ?
Dans l'image de la cuisine, les cuistots au premier plan préparent des boulettes de viandes à la russe- hommage aux femmes qui m'ont élevé.



Edit: Le cinéphile infaillible a deviné ? C'était bien évidemment de la sublime Michelle Mercier qu'il s'agissait, dans une scène (une photo posée pour la promotion du film, plutôt ) d'Angélique Marquise des Anges (1964), classique merveilleux du cinéma populaire.




9 commentaires:

j.etienne a dit…

vraiment,je vois pas à quel film tu fais allusion;Michel strogof?Angélique chez le tsar?
l'histoire est sympa et t'essaie plus de choses à l'ordi on dirait.

j.etienne a dit…

joyeux Noël Pierre.poste-nous beaucoup de belles histoires en 2011
(alors quel est le film caché dans tes dernières planches?)

pierre braillon a dit…

Merci Etienne.
Les fêtes je les commence avec un sale rhume- qui m'oblige à rester dans le canapé avec une pile de livres et de bd's- ça c'est bien !
Et puis, puisqu'on est dans la discussion un peu privée, j'ai acheté un vidéo projecteur, au programme, sur grand écran dans le salon, Ivanohé et la Belle au Bois Dormant, je ne pense pas que ça te laisse indifférent, toi qui sais ce qui est bon.

j.etienne a dit…

Si j'avais eu ça quand j'étais petit je me serai cru au paradis!mon souvenir le plus magique de noël c'était un dimanche de neige où nous nous sommes allé voir mon 1er film au ciné:"les 101 dalmatiens" en 1971 !
Ivanhoé était régulièrement programmé sur FR3 à 20h30 jusque dans les années 80.(robert est un peu raide mais Liz est très belle)
J'ai vu des décors originaux de "la belle au bois dormant" à Paris.Ils sont d'une minutie,d'une exactitude
et d'un velouté à peine croyable,surtout qu'il sont pas très grand (30x80cm dans mes souvenirs).

Anonyme a dit…

C'est un peu domage que tu sembles figer ainsi ton travail derriere une stylisation, qui, si elle a effectivement le merite d'etre visuellement tres performante pour de la BD fige le dessin, le traité des volumes et dpnne un rendu tres figé à la disney.

j.etienne a dit…

Je ne vois pas,cher anonyme,ce que tu entends par "figé à la disney"c'est un avis très subjectif.Le style disney m'a toujours semblé synonyme de dynamisme, de souplesse et de mouvement (le propre du "dessin animé" quoi!)

Anonyme a dit…

Bon, deja, on "fige" quand on codifie, ce qui, en bd n'est pas un mal puisque ça permet au dessinateur de se degager des problemes de representation pour avancer son recit.
La, il me semble que "l'emprunt" stylistique ne sert pas l'auteur en devenir, ou en tt cas, ce blog qui est un vitrine de son travail ne reflete pas un travail de recherche mais plutot un travail de polissage au sein d'un moule deja bien mis en place et communement employé. Par exemple, il me semble que le travail de fond sur les poses des personnages, leur mouvement pourrait etre bien plus poussé et travaillé qu'il ne l'est.

pierre braillon a dit…

Ah ben bonne année aussi alors !
Alors comme ça on critique les manequin de ma vitrine...
Alors cher anonyme, déjà, je le dis assez souvent, sache que si certaines poses te paraissent mal fichues, c'est que je dessine mal. Maintenant, oui, bien sûr, dans un monde idéal, je ferais venir pour chaque pose sept ou huit modèles dans mon atelier (sur les quais, avec une verrière orienté sud ouest )pour remplir un carnet pour chaque vignette avant de me lancer sur LE définitif. Mais dans un monde idéal, il n'y a pas de délais, pas de directeur artistique... Et pas d'argent ? A remarque, là non plus il n'y en a pas eu beaucoup. D'où peut-être la négligence sur certaines vignettes, va savoir.
Je ne comprends pas très bien ce que tu veux dire, cher Anonyme dans la première partie de ton dernier message. Donc codifier, c'est bien en bd, mais rentrer dans le moule, c'est pas bien ? Mais codifier, c'est pas rentrer dans le moule ? Sinon, c'est quoi le problème avec le "code Disney", si il y en a un ? Ah oui l'auteur en devenir bosse depuis plus de 10 ans, je pense que je suis donc un cas desespéré pour toi...
Que ça ne t'empêche surtout pas de revenir, pour une fois que ça discute dans les commentaires !

pierre braillon a dit…

Pour Etienne:
Oui, mai c'est une vrai drogue ce truc de projecteur. Dejà parce que contrairement à un ordi ou une télé, l'image est projetée sur l'écran, la lumière ne vient pas de derrière, et je pense qu'au delà de la taille, c'est ce qui fait que j'ai l'impression de retrouver le sensations du cinéma. J'ai vu la version restaurée de La Belle Au Bois Dormant, c'est une film de "directeur artistique", d'une beauté stupéfiante (dont tu n'ignore rien...). J'imagine que la vision des décors originaux a du te percer durablement la rétine... J'ai aussi vu Raiponce au cinéma hier, je n'y croyais pas du tout, et à ma grande surprise, j'y ai trouvé une réussite totale. Peut-être que Disney a retrouvé une part de ce qui faisait sa particularité.